Menu Principal

Les célébrités aussi jouent !

Vous croyez que nous, anonymes pas si riches que cela, sommes les seuls à jouer au casino dans l’espoir de gagner le jackpot et de s’offrir une nouvelle vie ? Que nenni ! Les people aussi fréquentent les salons tapissés de moquette des casinos les plus luxueux. Pourtant, leurs comptes en banque n’éprouvent pas le besoin de renflouer les caisses ! Oui, mais voilà, ces célébrités sont humaines après tout, et leur hobby leur permettent de se reposer entre deux tournages ou entre deux voyages. En revanche, vu qu’ils sont riches, ils jouent beaucoup plus… Non sans risques !

Batman a ses faiblesses !

L’acteur Ben Affleck adore fréquenter les casinos et a un petit faible pour le blackjack et le poker. Un petit faible, c’est un euphémisme ! En effet, l’acteur qui joue dans le dernier volet de Batman a la fâcheuse habitude de dépenser des sommes folles dans les jeux. C’est en 2008 qu’il a gagné sa plus grosse somme au blackjack, soit $ 800 000 ! Il est d’ailleurs entré en cure de désintoxication en 2001 pour soigner son addiction à l’alcool, et aussi aux jeux.

Pour la petite histoire, il semble que le beau ténébreux n’ait pas vraiment renoncé à ses anciens démons puisqu’en plus de jouer beaucoup, il triche ! La plupart des opérateurs terrestres interdisent la méthode de comptage des cartes au blackjack, et le petit Ben a été surpris… en train de compter les cartes en 2014 ! Autant dire que le casino n’a pas vraiment apprécié et Ben Affleck a été invité par les agents de sécurité à déserter les lieux dans les plus brefs délais sous peine d’actions un peu plus musclées.

Cette affaire a été très médiatisée, en plus d’autres frasques peu reluisantes. Est-ce que cet événement a été la goutte qui a fait déborder le vase pour Jennifer Garner, sa femme et mère de ses trois enfants ? Toujours est-il qu’ils se sont officiellement séparés en juin 2015. Cependant, le papa accroc au blackjack ne perd pas espoir, puisqu’ils ne sont pas encore divorcés ! Espérons que l’acteur remontera la pente de sa vie sentimentale et tournera le dos pour de bon aux casinos pour son propre bien !

Mon Oncle Charlie aime un peu trop le blackjack…

Charlie Sheen aime consommer la vie par les deux bouts, comme on dit. Acteur phare de la série « Mon Oncle Charlie », il est aussi connu pour son langage sans filtre, ses colères légendaires et ses addictions en tous genres, comme le sexe, l’alcool, la drogue et… le jeu.

Payé généreusement pour son travail dans la série télévisée (jusqu’à $ 2 millions par épisode !), il avait un train de vie pour le moins extravagant. Bien entendu, par rapport à son compte en banque, ses dépenses n’étaient que des « petites folies » ! Tenez-vous bien. Charlie Sheen dépensait la bagatelle de $ 20 000 hebdomadaires dans les jeux d’argent, surtout les paris sportifs !

Aujourd’hui, Charlie Sheen semble s’être assagi, malheureusement, tout ne se termine pas bien pour lui. Sujet de bad buzz à répétition, il est privé de ses enfants, abandonné par son ex-femme, Denise Richards qui s’est plaint de violences conjugales et il a aussi dévoilé qu’il avait contracté le virus du SIDA. Triste quotidien pour cette star du petit écran ! Comme quoi, l’argent ne fait pas le bonheur.

La tête brûlée du basketball ?

C’est une légende du basketball qui a côtoyé Bugs Bunny dans les années 90. Vous l’aurez deviné, C’est de Michael Jordan dont il est question. Ses exploits sportifs ont épaté la planète entière, et sa cote de popularité a explosé au fur et à mesure des partenariats qu’il passait pour compléter ses revenus de légende de la NBA.

Ce qu’on sait moins, en revanche, c’est qu’il fréquentait le casino de manière très soutenue. C’était un grand amateur de craps et de blackjack. Il a même perdu l’équivalent de $5 millions en une seule nuit ! Il a annoncé plus tard avoir arrêté le jeu, mais semble avoir cédé entre-temps, de nouveau à la tentation. L’histoire ne dit pas si, de nos jours, le géant d’1,98m est toujours en proie à son addiction au jeu. On lui souhaite en tout cas, il a certainement beaucoup à faire avec ses jumelles nées en 2014 d’une seconde union !

Bien entendu, nous avons choisi ces exemples car ils sont extrêmes. Nous pensons, en tant que professionnels du milieu, qu’il ne faut pas ignorer le risque d’addiction, mais il ne faut pas diaboliser les casinos non plus ! Si vous suivez tous les conseils délivrés dans notre guide, il n’y a aucune raison que vous finissiez dans les abysses d’un cercle vicieux dont ont été victimes nos trois stars !

Motörhead™ de NetEnt, enfin disponible sur les casinos en ligne !