Menu Principal

Las Vegas 21

Il n’est pas rare de retrouver, en thème central des films hollywoodiens, des jeux de cartes ou encore des décors de casinos. En effet, le monde du cinéma est friand des belles scènes de suspens dans des décors somptueux et prestigieux, en témoigne : la trilogie de Steven Soderbergh, « Ocean’s Eleven, Twelve and Thirteen », l’un des films du légendaire espion anglais James Bond « Casino Royale », ou encore la série américaine « Las Vegas » où la caméra se trouve, cette fois, du côté casino, et qui décrit le quotidien du dirigeant d’un prestigieux casino de Las Vegas, celui de sa famille et de ses employés.

Synopsis

Aujourd’hui, nous nous penchons sur le film, « Las Vegas 21 », réalisé par Robert Luketic, sorti sur les écrans en juin 2008, totalisant pas moins de 706 657 entrées au box-office français. Ce film retrace l’histoire de 5 étudiants de la prestigieuse université MIT, Massachusetts Institute of Technology, qui se font recruter par, Micky Rosa, leur professeur et génie du calcul mental et des statistiques, qui a pour vocation d’enseigner à ces jeunes surdoués l’art du comptage de cartes de Blackjack. La brillante équipe s’envole tous les week-ends pour Las Vegas, ville de légende et de démesure, pour jouer sous de fausses identités dans de prestigieux casinos et empocher de jolis pactoles.

Le synopsis de ce film est inspiré d’une histoire vraie, celle des MIT Blackjack Team. En 2003, leurs histoires avaient déjà inspiré le romancier Ben Mezrich, qui publia le bestseller, « Bringing Down the House », écoulé à plus d’1,5 million d’exemplaires. Flairant le succès, Kevin Spacey, qui joue le rôle du professeur dans le film, acheta rapidement les droits d’auteur dans le but d’adapter le roman au cinéma.

Les avis

Cette production réunit tous les ingrédients d’une recette à succès dans le paysage hollywoodien. Le héros honnête et attachant, joué ici par Jim Strurgress, se lance dans cette trépidante aventure pour pouvoir payer les frais d’inscription exorbitants de MIT. Cependant, celui-ci finit par perdre pied dans cette arnaque. Que serait un film hollywoodien sans histoire d’amour ? Aux premières loges de cette romance nous retrouvons le héros et Jill, sa camarade de classe et partenaire de blackjack, interprété par Kate Bosworth. Sans oublié un semblant de conflit avec la trahison du mentor et professeur Micky Rosa.

Même si nous ne pouvons pas parler de chef d’œuvre pour ce film, il est étonnement bien réalisé et le téléspectateur se laisse volontiers porter par l’intrigue manichéenne mais également pertinente de ce film. De plus, celui-ci réunit un casting plutôt brillant avec de jeunes acteurs véritablement talentueux sans oublier de souligner le jeu d’acteur du brillant Kevin Spacey, qui apporte un véritable plus au film.