Finance: Amaya Gaming toujours plus haut, toujours plus fort

Mardi, 1 Décembre 2015

Au Canada, le marché iGaming a le vent en poupe. Et la première firme à en profiter n’est autre qu’Amaya Gaming, le groupe qui est désormais à la tête de Poker Stars. Cela tombe bien puisque son PDG, l’incroyable David Baazov, vient de consolider son statut au sein de la société : ce dernier vient d’acquérir 110 000 parts supplémentaires. Le coût estimé des actions dépasse tout de même les 1,6 millions d’euros.

David Baazov augmente volontiers ses parts

Parfois, il est bon de montrer qui est le patron. C’est ce qu’a fait le PDG d’Amaya Gaming David Baazov en amplifiant son actionnariat la semaine dernière. Ce dernier a profité de la forte croissance affichée par la firme à la fin du dernier exercice fiscal trimestriel pour augmenter ses parts de manière fulgurante. Le CEO, comme on aime le dire dans les pays anglo-saxons, s’est offert 110 000 nouvelles actions, dont le coût total dépasserait les 2 millions de dollars canadiens.

« Le CEO, comme on aime le dire dans les pays anglo-saxons, s’est offert 110 000 nouvelles actions, dont le coût total dépasserait les 2 millions de dollars canadiens. »

Cet investissement soudain a probablement été encouragé par l’achat d’actions communes de la part de Marlon Goldstein et Rafi Ashkenazi, qui officient respectivement chez Amaya Gaming en tant que directeur adjoint et conseiller au développement – le deuxième est également PDG de Rational Groups, et donc de Poker Stars et Full Tilt. Ensemble, ils auraient acheté 47 460 parts sur le marché libre. Leur prix d’acquisition global dépasserait très probablement les 1 millions de dollars canadiens.

Amaya Gaming, mastodonte des casinos en ligne

Amaya Gaming est devenu un éditeur multi-secteur au fil des années.

Ces achats simultanés se sont déroulés quelques jours après la publication des résultats financiers d’Amaya Gaming pour le compte du troisième trimestre de l’année fiscale. Entre juillet et septembre 2015, les bénéfices du conglomérat ont augmenté de 8% avec pas moins de 324 millions de dollars canadiens totalisés. Les EBITDA (revenus avant intérêts, impôts, dotations aux amortissements et provisions sur immobilisations) sont aussi en hausse de 8% avec 141,7 millions de dollars canadiens générés en l’espace de trois mois. Par conséquent, Amaya Gaming a connu une forte croissance : ses revenus nets ont augmenté de l’ordre de 13% par rapport à la même période l’année précédente.

Les rachats de Poker Stars et Full Tilt ont clairement aidé dans ce sens quand bien même Amaya Gaming a également mis la main sur de nombreuses sociétés éditrices de logiciels pour le compte de casinos en ligne. Rappelons que Casino 777 et 333 Palace utilisent la technologie d’Amaya Gaming.

🏆 Top Casinos
JackpotCity
  • Bonus - 1600 CHF/$
  • + de 400 jeux
  • Microgaming
Visiter
Royal Vegas
  • Bonus - 1200 CHF/$
  • Mini-promos
  • VIP Fortune Lounge
Visiter
Spin Casino
  • Bonus - 1000 CHF/$
  • + de 500 jeux
  • Microgaming
Visiter
All Slots
  • Bonus - 1500 CHF/$
  • Microgaming
  • + de 500 jeux
Visiter
Platinum Play
  • Bonus - 800 CHF/$
  • Microgaming
  • Casino mobile
Visiter
🎓 CASINO ACADEMY

Envie de profiter de bonus 100% exclusifs et des 7 conseils de la « Casino Academy » PENSÉS PAR LES JOUEURS POUR LES JOUEURS ? Renseignez votre nom et email ci-dessous sans plus attendre !

💥 Le Casino du mois
  • 1200 €/$/CHF en guise de bienvenue
  • ❤ Ludothèque avec plus de 400 jeux
  • ❤ Diversité et rapidité des paiements
Visiter le casino