Et si la France devait imiter le modèle danois ?

Mercredi, 20 Février 2013

En juin 2010, le gouvernement français avait adopté la loi n° 2010-476, qui ouvrait les jeux d’argent et de hasard en ligne à la concurrence. La création de l’ARJEL (Autorité de Régulation des Jeux en Ligne) démontrait la volonté des législateurs de réguler un secteur qui n’accueillait alors que des opérateurs illicites. Or, deux ans après la signature de la loi, la France abrite toujours plus d’un million de joueurs illégaux. Pendant ce temps, un autre état européen, le Danemark, se porte à merveille.

Le Danemark : un modèle à suivre ?

Le gouvernement danois est plutôt satisfait du régime de régulation qu’il a instauré. Ce dernier a déjà largement contribué à la diminution du nombre de joueurs illégaux puisque les parts de marché des casinos en ligne frauduleux représentent à peine 5% des mises totales dans ce pays. L’Autorité des Jeux Danoise (SKAT) a rapidement fait de la lutte contre la cybercriminalité sa priorité et cela semble payer à l’heure actuelle. Dernièrement, les autorités danoises ont même rapporté que le PBJ des opérateurs de jeux d’argent en ligne venait d’atteindre une somme record pour la première fois depuis quatre ans.

«Dernièrement, les autorités danoises ont même rapporté que le PBJ des opérateurs de jeux d’argent en ligne venait d’atteindre une somme record pour la première fois depuis quatre ans..».

En effet, le PBJ total des opérateurs autorisés à exercer au Danemark a presque dépassé les 79 millions d’euros durant le dernier trimestre de l’année 2012, une donnée qui prouve la bonne santé du marché des jeux de hasard en ligne au Danemark et qui surtout démontre la cohérence du projet de loi qui avait été signé il y a déjà un an. A noter que les produits vendus dans les casinos terrestres ont contribué à plus de 47 millions d’euros du PBJ total lors du quatrième trimestre alors que les jeux online tels que les machines à sous virtuelles et le poker en ligne ont généré près de 31,5 millions d’euros.

Une nouvelle orientation souhaitable en France

Le succès danois a littéralement paralysé les opérateurs illégaux. Dans un marché parfaitement régulé où les joueurs bénéficient d’offres avantageuses sur les sites de jeux d’argent licenciés par le gouvernement, les opérateurs illicites font piètre figure. Au Danemark, le marché noir des jeux d’argent virtuels ne regroupe que 5 millions d’internautes. Les opérateurs légaux peuvent évoluer en toute sérénité au sein du marché danois des jeux d’argent en ligne grâce à un taux de taxation raisonnable de 20%.

En France, les revenus des opérateurs légaux font l’objet de lourds impôts. Cela se ressent dans une offre promotionnelle beaucoup plus maigre que dans les autres états européens. Il n’est donc pas étonnant de constater que le marché illégal des jeux de casino en ligne en France représente près de 45% de l’offre iGaming nationale.

🏆 Top Casinos
Cresus Casino
  • Bonus 300 €/$/CHF
  • + de 1 000 jeux
  • Top 3 logiciels
Jouer
Wild Sultan Casino
  • Bonus 500 €
  • Casino Mobile
  • Multi logiciel
Jouer
Casino Extra
  • Bonus - 350 €
  • + de 500 jeux
  • Multi logiciels
Jouer
Lucky31 Casino
  • Bonus - 131€
  • + de 300 jeux
  • Logiciel Betsoft
Jouer
DublinBet
  • Bonus - 300 €
  • Casino live
  • Multi logiciels
Jouer
🎓 CASINO ACADEMY

Envie de profiter de bonus 100% exclusifs et des 7 conseils de la « Casino Academy » PENSÉS PAR LES JOUEURS POUR LES JOUEURS ? Renseignez votre nom et email ci-dessous sans plus attendre !

💥 Le Casino du mois
  • 1200 €/$/CHF en guise de bienvenue
  • ❤ Ludothèque avec plus de 400 jeux
  • ❤ Diversité et rapidité des paiements
Jouer maintenant