Vers un renforcement des données personnelles des joueurs de casino en 2016 ?

Jeudi, 14 Janvier 2016

Comme vous le savez probablement, la Commission Européenne a commencé à plancher sur un nouveau projet de loi il y a deux semaines de cela. Le but de cette opération : renforcer la sécurité des internautes en général, notamment ceux qui parient en ligne. En effet, on constate depuis 2012 que les informations bancaires des usagers font l’objet d’un nombre grandissant de piratages – notamment sur certaines crypto-monnaies. Il se trouve justement que la CE a réussi à déterminer un accord sur un texte définitif. Tous les pays de l’Union Européenne seront concernés par ce dernier.

Les casinos en ligne devront appliquer de nouvelles mesures

Ils n’auront pas le choix. Qu’ils hébergent des sites de paris sportifs, de poker ou de casino en ligne, les opérateurs licenciés en Europe devront se conformer à certaines nouvelles règles exigeantes sous peine de faire l’objet de pénalités pécuniaires. La Commission Européenne a dorénavant décidé d’être moins flexible : la vie privée des joueurs doit être respectée coûte-que-coûte et tout opérateur hors la loi devra payer une lourde amende pour violation du nouveau texte, qui entrera en vigueur le 1er janvier 2018.

« La vie privée des joueurs doit être respectée coûte-que-coûte et tout opérateur hors la loi devra payer une lourde amende pour violation du nouveau texte, qui entrera en vigueur le 1er janvier 2018.»

Reste à savoir ce qu’il va concrètement se passer. Eh bien c’est très simple. Dans un premier temps, les consommateurs, internautes et joueurs seront bien mieux informés qu’à l’accoutumé. Les opérateurs auront l’obligation d’expliquer à leurs usagers dans quelle mesure leurs informations personnelles sont utilisées. Par exemple, le nouveau dispositif veut que les opérateurs spécifient si les données privées des utilisateurs peuvent être consultées par des services tiers. Dans le cas des sites web exigeant la provision d’informations bancaires, des mesures extraordinaires devront être mises en place pour prévenir toute tentative de hacking éventuelle.

Les hors-la-loi devraient débourser des millions d’euro

La Commission Européenne a trouvé la solution pour créer angoisse et effroi parmi les dirigeants de sites de jeux de hasard en ligne ne souhaitant pas appliquer les nouvelles mesures préconisées. En effet, tout réfractaire devra mettre 4% de son chiffre d’affaires sur la table. Pour certains opérateurs réputés à l’échelle européenne, les amendes pourraient donc s’élever à plusieurs millions d’euros. Voilà qui devrait persuader les établissements de jeux de hasard en ligne à reconsidérer leur politique de confidentialité, qui est souvent très permissive il faut l’admettre. Ces mesures ne devraient toutefois concernées en majorité que les petits opérateurs, notamment ceux qui exercent en Europe depuis des bases offshores. C’est ce type de sociétés que la Commission Européenne souhaite aujourd’hui sanctionner.

🏆 Top Casinos
Cresus Casino
  • Bonus 300 €/$
  • + de 1 000 jeux
  • Top 3 logiciels
Visiter
Wild Sultan Casino
  • Bonus - 200 €
  • Casino Mobile
  • Multi logiciel
Visiter
Casino Extra
  • Bonus 350 €/$/CHF
  • + de 500 jeux
  • Multi logiciels
Visiter
Lucky31 Casino
  • Bonus - 131€
  • + de 300 jeux
  • Logiciel Betsoft
Visiter
DublinBet
  • Bonus - 100€
  • Casino live
  • Multi logiciels
Visiter
🎓 CASINO ACADEMY

Envie de profiter de bonus 100% exclusifs et des 7 conseils de la « Casino Academy » PENSÉS PAR LES JOUEURS POUR LES JOUEURS ? Renseignez votre nom et email ci-dessous sans plus attendre !

💥 Le Casino du mois
  • 1200 €/$/CHF en guise de bienvenue
  • ❤ Ludothèque avec plus de 400 jeux
  • ❤ Diversité et rapidité des paiements
Visiter le casino